Kiné-sphère et présence de interprète

Kiné-sphère et présence de l’interprète

Formateur

Haïm Adri

Intention  pédagogiques spécifiques

Ce Workshop propose de développer la conscience par l’interprète de sa kinésphère, sa claire perception de celles de ses partenaires et les extensions imaginantes qui en découlent. Nous aborderons notamment la possibilité pour l’interprète de concevoir sa kinésphère comme une structure spatiale souple, perméable et extensible, relative à son corps mais également à ses intentions et actions dans l’espace. Nous aborderons, à travers le travail chorégraphique choral, l’écoute comme moyen de répercussion d’une action dans l’espace. La compréhension et la maîtrise de son espace physique de jeu, de ses modes de déploiement et de métamorphose à l’intérieur de l’espace scénique est un des fondamentaux du travail de l’interprète que nous mettrons à l’ouvrage ici.

Programme

Matin  / Echauffement et Technique

Disponibilité corporelle / Dynamique et agrément du squelette

Développer sa conscience kinésiologique est un chantier fondamental et jamais achevé pour l’interprète, qui fait de son corps ou de son extension (voix, objets), le lieu de l’écriture artistique.

À partir d’un échauffement associant visualisation et physicalité, nous explorerons, d’une part :

–          la structure du squelette comme siège de l’écoute et de l’intention espace primaire de la kinéspher; avec une intention particulier a l’architecture du bassin et de la colonne et relation avec le mécanisme de l’équilibre dans des posture statique et dynamique.

–          la relation au sol et à la gravité par un travail individuelle ou en couple.

–          la relation centre – extrémités, avec une intention particulier a la colonne vertébrales et au bassin.

Nous travaillerons dans un second temps, avec des objets agissant comme extensions du corps. Il s’agira ici de rendre tangible à l’interprète les relations complexes qu’il engage dans l’espace et  le temps à travers ses choix, et le rôle essentiel de l’intégration de l’imprévisible (notamment de l’imagination de l’autre) dans le continuum vivant de sa présence. Ce travail s’engagera notamment à partir de l’utilisation d’un bâton de bois.

Après-midi

nous travaillerons progressivement lors de l’avancée du stage sur :

poursuit du travail sur la métamorphose et le déséquilibre, reprise du travaille du workshop prétendent pour confirmé ou affiné les acquis puis développé les notion du déséquilibre et de la métamorphose par des travaux collective : duo, trio, quatuor…

en effet la métamorphose et le déséquilibre relève du travail fine de l’écoute a soi en premier lieu puis a l’espace et a ses partenaires.

nous nous appuierons sur l’éveil de la conscience sensorielle pour explorer les qualités et tonalité du toucher, les actions de prendre et de donner le poids du corps (porter, être porté), les situations graduelles de la passivité à l’activité conduite (être aveugle, guidé, être guidé) et l’extraordinaire richesse des solutions physiques intermédiaires (accord simultané..).

Nous travaillerons notamment la notion d’écoute sur ces multiple facette (écoute a soi, a l’autre, a l’espace passif, a l’espace dynamique et a l’espace sonore).

Supports fournis aux stagiaires :

Moyens techniques à la disposition des stagiaires :

  • Squelette articulé de résine en taille réelle.
  • Un Bâtons par stagiaire de 1m 60 à 2 m .

Modalités d’évaluation : Bilan qualitatif du stage rempli par les participants à l’issue de la formation.