La voix, extension du corps

La voix, extension du corps et de l’émotion chez l’interprète

Formateur : Haïm Adri

La voix est une extension naturelle pour le corps de l’acteur. Elle est aussi un formidable outil pour le danseur. Comme le corps, dont elle est, la voix voyage dans l’espace et le temps. Elle est liée au souffle, à l’émotion et accompagne le travail d’état. La voix peut prolonger le geste et agir sur l’espace autrement. Elle peut être faire l’objet d’un travail de modulation, de rythmes, d’intensité, extrêmement minutieux qui éclaire le travail en jeu dans le corps dansant, sur les plans dynamiques, rythmiques, énergétiques.

Pour ce workshop, nous travaillerons en collaboration avec Bernard Lambert, ostéopathe depuis 30 ans, qui a développé une technique de modification structurelle impliquant la voix.

Nous travaillerons également la capacité de la voix à se placer comme extrémité du corps, à prolonger ou amplifier nos gestes, à nous agir et à modifier l’espace de nos partenaires. Ce travail de la voix offrira aux participants des outils permettant de spécifier ou d’affirmer le geste chorégraphique.

La voix c’est une vibration elle a des capacité de dispersion a l’intérieure d’une masse, cette masse pourrai être tangible comme un corps ou intangible et abstrait comme l’espace.

Programme

Matin  / Echauffement du corps et da la voix

Disponibilité corporelle / Dynamique et agrément du squelette en relation etroite avec le conduit respiratoire et la structure des cords vocales.

Développer sa conscience kinésiologique de la voix.

À partir d’un échauffement associant visualisation et physicalité, nous explorerons, d’une part :

–          la structure du squelette comme caisse de résonance de notre voix ;

–          la relation au sol et à la gravité de notre masse « liquide » et notre voix ;

–          la relation centre – extrémités, pour affiné la conciace de nos espace de résonance

Et nous exercerons, d’autre part :

–          l’habilité aux changements de tonus et à la détente, en regard spécifique sur le système respiratoire

–          la conduite du flot d’énergie musculaire dans un système articulaire « ouvert » c’est à dire disponible a accueillir des résonance sonore.

–          les connexions et résonances à l’intérieur du squelette.

 

Après-midi

nous travaillerons progressivement lors de l’avancée du stage sur la mise en eouvre et en espace des notion aborder le matin.

Nous allons travailler le maniement de notre structure de squelette comme sur le maniement de l’autre a l’aide de notre voix et de sa résonance.

Nous allons aborder de notion de la diction dans la voix comme dans le corps.

Nous travaillerons dans un second temps, avec la voix agissant comme extensions du corps  et une extension de notre danse.

Il s’agira ici de rendre tangible à l’interprète les relations complexes qu’il engage dans l’espace physique ou sonore de son imagination.

Le travaille en collaboration entre le chorégraphe et l’ostéopathe sera partager d’une façon dynamique pendent les séances de travail, pour rappeler a chaque moment les fondamentaux que nous aimerions transmettre et partager avec les stagiaires.

Supports fournis aux stagiaires :

Moyens techniques à la disposition des stagiaires :

  • Squelette articulé de résine en taille réelle.
  • Un Bâtons par stagiaire de 1m 60 à 2 m .

Modalités d’évaluation : Bilan qualitatif du stage rempli par les participants à l’issue de la formation.